vendredi 11 septembre 2009

Un anniversaire


Ce matin du 11 septembre avait commencé comme un autre jour. Un beau matin de cette fin d'été. C'était un dimanche, jour de Conseil d'Administration pour la trésorière fédérale que j'étais alors. J'ai abandonné ce conseil au milieu de la journée, pour aménager la chambre du bébé qui devait naître quinze jours plus tard et préparer ma valise :-). En début de soirée, il fallut se rendre à l'évidence et je déposais mon garçon, bientôt promu grand frère, chez ses cousines. Ma soeur a bien voulu m'accompagner à la maternité... mais n'a pas souhaité prendre le volant, qu'elle avait lâché quelques années plus tôt. C'est donc en conduisant moi-même la voiture, et au prix d'un "sens interdit" volontairement occulté que je suis arrivée à temps...

Petite puce, déjà très éveillée à 3 jours

Mais dormant aussi remarquablement, enfant sage comme une image !


Elle a heureusement changé sa manière de bouder, qui interloque même la chatte siamoise que nous avions alors, surnommée Biaou.


Une attirance pour les feuilles et les crayons apparue très tôt et jamais démentie !


Une complicité émouvante.

Si c"était une ville, ce serait Londres...

ou bien Rome.



Si c'était une fleur, ce serait une jolie pivoine veloutée.


Des milliers de coups de crayon pour un diplôme et une passion.






Une chanson parmi d'autres, bouteille à la mer, bouteille à l'amer.




Ce 11 septembre 1988 fut un jour de joie, le premier de toute une série baignée par un soleil.

Bon anniversaire Flore-Anne !
Le texte du jour : "Qui des parents ou des enfants enseignent le plus à l’autre ?Sans doute les adultes cherchent-ils plus consciemment à inculquer les valeurs qu’ils tiennent pour justes, et les enfants ignorent-ils les leçons qu’ils donnent. Tels des miroirs ils reflètent longtemps, même quand ils croient s’insurger contre ce qui leur a été donné. Ils sont de sévères maîtres à vivre, l’exemple les influence davantage que les discours. Ils obligent à prolonger la pensée en action. Mais ils ont soif d’absolu.Ne nous réjouissons pas quand leur amour, pour un temps confiant et aveugle, nous idéalise. Et souhaitons plutôt qu’ils continuent à nous aimer quand leurs yeux s’ouvrent et leur laissent voir qui nous sommes."Anne PHILIPE - texte lu en 1983 lors d'une fête familiale

10 commentaires:

  1. Joyeux Anniversaire à Flore Anne ! Joli coup d'patte ;-)
    J'adore la photo avec le chat !
    Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Un bel anniversaire à Flore-Anne, belle inconnue de 21 ans. Félicitations à ceux qui lui ont donné la vie...Chère Odile passe une bonne fin de semaine...

    RépondreSupprimer
  3. Flore-Anne, je te souhaite un joyeux anniversaire, une belle journée. Dans ton prénom, il y a celui de ma fille, Anne et sur la photo avec les crayons, tu
    m'as fait penser à elle, le même air sérieux ou songeur ou sage. Faut dire aussi qu'elle avait la même coupe de cheveux et également des dispositions pour le dessin et les couleurs.
    Odile, je te souhaite un heureux WE ; j'ai bien aimé la façon que tu as eu de faire ce joli retour en arrière pour les 21 ans de ta poupette.
    Je t'embrasse,
    Annick

    RépondreSupprimer
  4. Heureux Anniversaire Flore-Anne que je ne connais pas .
    La photo de tes deux enfants me plaît beaucoup, elle montre bien leur complicité .
    La dernière phrase du texte d'Anne Philippe est criante de vérité .Il me semble que ce peut être le souhait de tous les parents.
    Très bon week-end Odile

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ce que tu as fais passer à tes enfants pour leurs anniversaires.

    Quels beaux messages d'amour!!!

    Faire un tour sur ton blog est toujours un moment de bonheur.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Merci à vous pour ces messages et merci à toi maman pour cette belle preuve d'amour, comme toujours émouvante !

    je t'embrasse
    Flore-Anne

    RépondreSupprimer
  8. Merci à vous toutes de vos p'tits mots chaleureux !

    Et merci à toi, ma Flore-Anne, d'être celle que tu es.

    RépondreSupprimer
  9. Marie-Henriette a laissé sur mon blog un petit message, c'est vrai elle a des soucis, d'abord un déménagement et un retour en France, une nouvelle vie.
    Elle aide aussi sa soeur à soigné son neveu qui souffre d'une maladie grave.
    Elle s'ennuie de nous tous et embrasse très fort tous ceux qui se sont préoccupés d'elle, elle espère pouvoir venir nous retrouver très vite.
    Plein de bises réconfort à toi Marie-Henriette et nos meilleures pensées à ce jeune homme... Canotte

    RépondreSupprimer
  10. merci beaucoup Canotte de nous donner des nouvelles d'Henriette. Nos pensées l'accompagnent bien sûr. Bises amicales à vous deux.

    RépondreSupprimer