lundi 19 janvier 2009

Les années


d'Annie Ernaux pourraient être les miennes, les vôtres peut-être, si vous avez connu les années 60 ;-). Mais aussi les années 40, 50, 70, 80... Annie Ernaux balaie notre société du regard et de la plume, fouillant sa mémoire, ranimant la nôtre.
L'univers d'Annie Ernaux, je l'ai découvert il y a longtemps déjà, à travers La place, Les armoires vides, Une femme, La honte. Je me suis retrouvée dans beaucoup de ses écrits. Si j'avais déjà, depuis l'enfance, le goût de la lecture, elle m'a donné celui de l'écriture.
Le sienne est incisive, sans concession, sans fioritures. Sans pudeur non plus. Son dernier livre, Les années, ressemble à un testament. J'espère que ce n'en est pas un. Il est la synthèse, la quintessence de tous les précédents.

Image Hosted by ImageShack.us


La p'tite phrase du jour : "... sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais" Annie Ernaux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire