dimanche 11 mai 2014

Baie des Brumes au Festival de Canes

Cette visite, je l'attendais depuis deux ans. Le Festival de l'Oiseau s'était déroulé sans moi l'an dernier, empêchée par des problèmes de santé. Alors cette année j'étais bien décidée à profiter de chaque minute,de chaque image... La météo, on le sait, n'a pas été clémente, et elle ne l'est toujours pas. C'est navrant pour les photos, ça ne l'est pas pour le plaisir qu'on prend à voir évoluer ces merveilles ailées.  Je ne sais d'où me vient cet amour des oiseaux, peut-être ai-je tout simplement le syndrome "Il est libre Max...." que certains ont vu voler, enfin c'est ce qu'on dit... Ou peut-être le syndrome Jonathan Livingston le goéland ("Exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être, découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir"). Bref vous l'aurez compris, j'aime les oiseaux, j'aime les photographier, les voir évoluer, les entendre et peu à peu apprendre à les reconnaître.

La Baie de Somme,  qui accueille le festival de l'Oiseau  depuis 24 ans,  était couverte de brume quand je l'ai découverte. Les photos sont moins belles, mais elle est ainsi plus tranquille, les visiteurs préférant attendre quelque éclaircie ! Sur le parcours du Parc de Marquenterre, j 'entendrais souvent "Mais il n'y a rien, on ne voit pas les oiseaux".... Certains jours, il faut beaucoup de patience, et beaucoup de silence c'est vrai. Mais pour qui prend le temps, et ne parcourt pas les sentiers du parc au pas de charge, il y a beaucoup à voir, comme vous pouvez le constater !

Quelques Grandes Aigrettes, à la pêche puis en vol. En bas à droite, c'est un Héron Garde-boeufs, tout en haut de la héronnière. (Vous pouvez voir les photos en plus grand en cliquant dessus).


Sur la héronnière toujours, les Cigognes blanches au nid (depuis les cigogneaux sont nés),un Tadorne de Belon, ce gros canard à bec rouge qui fait son nid dans un terrier !, et un Héron prêt à s'envoler.


Je décerne la palme (!) du parent le plus attentionné au Foulque Macroule, qui nourrit cette petite horreur que la nature lui a donnée comme progéniture...  En haut à droite, une Gallinule poule d'eau. En bas à gauche, une troupe de Tadornes de Belon, tandis qu'au milieu se tient un Chevalier Aboyeur qui sera (il me semble) l'un des  rares limicoles que je verrai cette fois.



Sa majesté le Cygne Tuberculé, en son domaine du Crotoy. Tandis qu'en haut à droite, j'ai pu saisir un couple de Cygnes Chanteurs reconnaissables à leur gros bec jaune. Au milieu, la Grue cendrée du Parc de Marquenterre. Blessée, elle y reste toute l'année, pour le grand plaisir des visiteurs.


Il ne vous aura pas échappé que le printemps est la saison des amours, ce qui est très palpable au Parc et dans toute la baie ! C'est l'occasion de belles photos d'attitudes comme celle de ces Mouettes rieuses. Plus tard viendra la couvaison, ici celle de l'Avocette Elégante, en bas à gauche.  Mais l'une des photos dont je suis le plus fière, c'est celle qui est en haut à gauche : j'ai pu saisir le moment de la fraie des carpes, et dans toute cette agitation et l'eau qu'elles projettent, on aperçoit un oeil, exorbité ! Un grand merci à Philippe Carruette, le responsable pédagogique du Parc, qui me l'a fait remarquer. En effet tout au long du parcours, et dans chaque affût, ces cabanes aménagées pour qu'on puisse observer les oiseaux sans les déranger, des ornithologues et guides naturalistes nous orientent et nous font découvrir ce qu'on peine parfois à repérer soi-même.


Et puisqu'on parle d'amour, continuons avec cette jolie scène de séduction entre Avocettes Elégantes ! Tout commence tranquillement, puis après un simulacre de noyade, le fiancé très content de sa performance se met à marcher sur les eaux :-)  Je crois bien que j'ai résolu une énigme théologique !!


Quelques canards dont un curieux et un plongeur ...


Quelques vols de mouettes,  avocette, cigogne blanche, et même une Sterne (fond orangé)...


Quelques bavards...


D'autres espèces encore : un Grand Cormoran, la Sarcelle d'Hiver et sa "virgule" verte, et le Fuligule Morillon...


La Baie de Somme, c'est aussi la pêche à pied, les promenades en bateau dans la Baie au départ de Saint Valery sur Somme, et les chevaux, qui se laissent piétiner par un Héron Garde-Boeufs, qui se transforme pour l'occasion en héron garde-poney ! Tous les deux semblent s'en satisfaire. Et puis la Baie de Somme, c'est aussi les phoques. Et ce fut pour moi une petite déception photographique, parce qu'après 3 km de marche, on reste quand même très loin des phoques, et il faut beaucoup d'imagination pour voir dans la photo centrale, en bas, autre chose qu'un alignement de sacs poubelle  !




Si la pluie et la brume ont été très présentes, le soleil s'est montré tout de même, et ça tombait bien, c'était lorsque j'étais sur le bateau ... Place au festival "Impression soleil couchant" ;-)


Le jour de mon départ, il faisait froid, et il pleuvait vraiment beaucoup... Pas très gênant puisque j'avais prévu de terminer  par toutes les expos photos... Mais je ne pouvais partir du Crotoy sans aller faire une dernière visite au site de La Bassée (je crois !) le long de la route qui mène à Saint Firmin. Comme il pleuvait vraiment beaucoup, j'avais soigneusement rangé tout mon matériel photo.... Un premier passage les mains dans les poches, et je vois tout à coup un spectacle qui me fait revenir prestement à ma voiture et ressortir tout le nécessaire .... Le petit déjeuner de la Spatule Blanche ! Un petit regret cependant : obnubilée par cette spatule, et soucieuse aussi de mon matériel sous la pluie, je n'ai pas prêté attention au premier plan sur la dernière photo ! Et c'est rentrée chez moi que j'ai reconnu un Canard Souchet, au profil si particulier et au bec particulièrement long et large... mais il n'est pas net puisque ce n'est pas lui que je cherchais... Tant pis, j'y reviendrai !


J'ai vu beaucoup d'autres espèces lors de ces trois jours en Picardie. Pas les centaines de barges à queue noire que j'avais vues précédemment, ni les grands rassemblements de gravelots... Mais j'ai coché quelques autres espèces sur mon carnet ornitho, avec des photos qui ne sont pas assez belles pour que je les montre : vanneau huppé, Ouette d'Egypte, Huitrier pie, Mouette mélanocéphale... En revanche, je n'ai pas vu cette fois le merveilleux Eider, ni les bécasseaux.... Lors d'un prochain voyage, sûrement, ils seront là !


Afin de participer, de loin en loin, à la photo de la Semaine d'Amartia   voici le soleil se couchant sur la Baie de Somme.


16 commentaires:

  1. Atmosphère, atmosphère mais quelle atmosphère !!! Bravo pour le billet et la balade. Si je te disais qu'à chaque fois que je vois un oiseau digne d'une photo, je pense à toi et à Annick, les fondues des piou-piou ! Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gloria ! Alors je suis sûre que dans ta campagne tu dois penser souvent à moi et à Annick :-) Quel safari (photo) je ferais dis-donc ! Bises.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Et quelle participation...voilà quelques semaines de rattrapages Odile !
    bravo pour tes photos et toutes tes précision ornithologique
    je suis contente de te retrouver car le lien chez Amartia n'est plus valable !
    bonne soirée et merci pour ces merveilles ailées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Josette, c'est un plaisir de les partager, beautés toutes simples, à la fois si "naturelles" et si extraordinaires. Je vais aller faire un tour chez Amartia et faire un petit tour de blogs. A bientôt !

      Supprimer
  4. Très beau, ton soleil sur la Baie de Somme et je suis contente que tu aies pu, cette année, t'adonner à ta passion pour nos amis ailés.
    Je t'embrasse très fort, Odile, je suis heureuse de te retrouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je profite d'autant plus de mes photos de soleil que c'est quasiment le seul moment où il s'est montré en 3 jours :-) Tu as vu peut-être que la pluie est nettement visible sur les photos de la spatule :-) J'ai dû ruser pour que mon matériel n'en souffre pas trop ! Et ce que je voulais tenter de reproduire, sur ce bateau, ce sont les couleurs à la Claude Monet.... D'ailleurs ce soleil qui se reflète dans l'eau, ne te rappelle-t-il pas aussi un autre reflet, celui d'un tableau qui est maintenant dans mon bureau ? Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. Geniale cette promenade photos et bravo pour le texte. Tu as du etre contente de voir tes amis ailes. Encore bravo. Bises. Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super,ton passage ici :-) As-tu montré les photos à J. ? L'objectif n'était pas encore tout à fait assez puissant... mais j'ai fait du shopping depuis ! Bises.

      Supprimer
  6. Et bien moi je biche devant ce superbe billet de ma Belle Picardie !!!
    Pour observer il faut être patient et cette qualité tu l'as... Et puis quand on aime on ne compte pas et on sait attendre :-)
    MERCI m'tiote Odile pour ce reportage édifiant !!!
    Le regret que j'ai est de n'avoir pu te rencontrer :-)
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je suis ravie que ça te plaise Marité ! Elle est belle la Picardie, tu as pleinement raison, je suis contente d'en faire ici la démonstration. Je me suis régalée, et préparer tout ça m'a vraiment donné envie d'y retourner.Ne t'inquiète pas, on finira bien par se croiser ! Gros becs (c'est le moment où jamais :))

      Supprimer
  7. Un magnifique billet qui mérite que j'y revienne car je n'ai regardé que les images comme du temps où j'étais petite fille car toujours je feuilletais les livres en commençant par les images...
    Tu as dû te régaler à prendre toutes ces photos d'oiseaux !!! Bravo!!!
    A très bientôt et bonne soirée !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine ! peut-être as-tu pris le temps de lire les textes, après avoir regardé les images :-) Moi je fais le contraire maintenant, après avoir écrit l'histoire, je regarde les images encore et encore, un peu nostalgique... en rêvant à un petit rayon de soleil sur les mêmes paysages, les mêmes attitudes... Bises Martine et à bientôt.

      Supprimer
  8. Tu me rappelles de formidables souvenirs. Tu as raison de dire qu'il faut être patient et silencieux surtout pour pouvoir observer en toute quiétude ces merveilles. Tu as passé une journée géniale, ton billet en est le reflet ; alors un IMMENSE merci à toi pour ce partage.
    des bises
    Le tadorne de belon, j'avais oublié combien il était joli ; la dernière fois que j'ai vu un héron bihoreau, c'était sur les bords de la Garonne sinon pour les hérons cendrés, il y a quelques couples dans les marais ou prairies chez moi :) Héron garde boeuf? je ne connais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trois jours, Annick, cette année j'y suis même restée 3 jours :-) Il y a tant d'activités tentantes, au Festival, en plus des balades traditionnelles qu'on peut faire tout au long de l'année ! Le bihoreau, je n'en ai jamais vu encore ,il faut que j'y retourne :-) Mais il est beaucoup plus petit , non ? C'est pareil, le héron garde-boeufs c'est un petit gabarit par rapport au héron cendré, mais c'est très élégant, et j'ai aimé la façon dont il piétine allègrement le dos du poney ... J'ai lu que ce sont des poneys fjords, ça m'a étonnée, je pensais que c'était des Henson, le cheval local... Il faudra que je vérifie, tu vois, je DOIS y retourner :-) Bises Annick et merci de ton enthousiasme.

      Supprimer
  9. Mère Nature nous gratifie de bien belles offrandes à qui sait l'observer...
    Douceur
    Mamina de sclos

    RépondreSupprimer